L’aromatologie, une expérience bien-être à portée de nez !

L’utilisation des plantes est une ressource considérable qui est aujourd’hui en plein essor. L’aromatologie est l’étude et la connaissance des huiles essentielles. Elle s’intéresse spécifiquement à leurs arômes et à leurs bienfaits sur notre bien-être et dans le domaine de la beauté.

L’aromatologie, concept vieux comme le monde

Des documents égyptiens datant de 4500 avant J-C font déjà référence aux huiles essentielles. À l’époque, elles étaient appelées « plante de vie » et leur utilisation était sacrée et reliée à des croyances magiques. Elles étaient utilisées en médecine, en parfumerie, dans les cosmétiques et pour les embaumements lors des momifications.

C’est en Chine que l’on a retrouvé le premier ouvrage écrit sur les huiles essentielles et leur utilisation où plus de cent plantes ont été répertoriées. Confucius a lui-même rédigé le “Traité de la chambre à coucher” dans lequel il recommandait des huiles essentielles à des fins d’harmonie sexuelle.

En Grèce, le développement de l’aromatologie et de l’aromathérapie s’est largement déployé à partir de 300 avant J-C. Hippocrate a rédigé le livre “Des aphorismes” et listé environ 230 plantes accompagnées de leurs utilisations et de ses observations médicales.

A leur tour, les Romains ont utilisé les huiles essentielles pour la médecine, la parfumerie et les rituels.

Deux techniques de fabrication des huiles essentielles

Le procédé le plus utilisé pour créer les huiles essentielles est la distillation à la vapeur d’eau.

Le principe est simple : de la vapeur d’eau est insérée dans une cuve (ou alambic) remplie de la plante dont on souhaite extraire l’huile essentielle. En chauffant, la vapeur d’eau se charge des principes actifs de la plante. Une fois enrichie, la vapeur est ensuite réfrigérée dans un conduit. Ce contact avec du froid permet de former des gouttelettes qui sont recueillies dans un récipient. Le liquide recueilli est alors composé de deux parties : la première, à sa surface, sera l’huile essentielle, et la seconde est utilisée pour créer de l’eau florale (aussi appelée hydrolat).

Une autre technique est utilisée pour les agrumes, tels que l’orange et le citron. Elle consiste à presser leur zeste mécaniquement et à froid, ce qui permet d’extraire l’huile essentielle.

Ne pas confondre aromatologie et aromathérapie

L’aromatologie est souvent confondue à tort avec l’aromathérapie qui, bien que centrée sur les huiles essentielles également, n’en fait pas le même usage. L’aromatologie est une science cherchant à déterminer les effets des odeurs sur les comportements humains à des fins de bien-être et non thérapeutique. Nous savons par exemple que les odeurs sont interprétées par la partie du cerveau qui gère les émotions et affectent considérablement le caractère. L’aromatologie peut donc avoir une influence sur les humeurs.

Par contre, l’aromathérapie s’intéresse aux bienfaits des huiles essentielles sur notre santé. Son objectif est donc distinct car elle utilise les huiles essentielles pour lutter contre de nombreux maux du quotidien, soulager des troubles et soigner des maladies en complément d’une approche médicale.

Mode d’utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont délicates à utiliser, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, vu que les huiles essentielles sont obtenues par distillation ou pression, elles renferment des concentrations très élevées de molécules actives. Par exemple, pour obtenir 1 litre d’huile essentielle de rose, il faut environ 1000 kg de roses. Une seule goutte représente donc une concentration considérable de roses ! Or, bien qu’étant la raison de l’efficacité des huiles essentielles, cette concentration peut également les rendre dangereuses si les règles de prudence sont oubliées. De plus, les huiles essentielles peuvent contenir entre 100 et 300 molécules par flacon, ce qui en fait des produits extrêmement concentrés. À titre de comparaison, imaginez une recette contenant entre 100 et 300 ingrédients ! C’est cet assemblage de molécules qui confère toute sa puissance à l’huile essentielle.

L’utilisation des huiles essentielles est soumise à de nombreuses recommandations. Il est, d’abord, recommandé de toujours utiliser les huiles essentielles avec parcimonie. La plupart des huiles essentielles sont interdites aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 6 ans.

Pour profiter pleinement de leur vertus, il est recommandé d’utiliser exclusivement des huiles essentielles chémotypées, 100% pures et naturelles, botaniquement et biochimiquement définies (H.E.B.B.D.).

Les huiles essentielles s’utilisent de différentes manières selon l’objectif recherché. Pour avoir un effet, les huiles essentielles doivent pénétrer dans le corps d’une façon ou d’une autre. Quelques gouttes dans un diffuseur ou lors d’inhalations de vapeur d’eau chaude et les molécules actives passent par les poumons pour rejoindre le sang et le cerveau limbique. Ce dernier interprétera les messages olfactifs diffusés par l’huile essentielle, qui pourra alors influer nos émotions ou stimuler notre système immunitaireUtilisée en frictions ou en massages, l’huile pénétrera les couches de la peau. Elle s’immiscera alors dans notre circulation sanguine afin d’agir directement sur la problématique à traiter. C’est aussi le cas lors de l’ingestion d’une huile essentielle.

Synergies aromatiques

Le mélange des huiles essentielles fait que le tout devient supérieur à la sommes des composants, ce qui en fait un produit hautement qualitatif. Cette potentialisation, fruit d’une longue expertise, d’une science et d’une réglementation rigoureuse, conçue de façon artisanale avec un alambic, offre des propriétés intéressantes sur la sensation de bien-être, que ce soit pour retrouver un calme rapide après un stress, un meilleur sommeil ou une vitalité dès le matin. Il ne s’agit pas d’un traitement médical mais d’un apport pour soutenir la vitalité, préserver la sérénité et vivre en harmonie avec son environnement. L’odeur très agréable dégagée de cette préparation spécifique parle à nos émotions et agit sur notre caractère. Tout comme une bonne alimentation, prendre soin de soi par les senteurs des plantes constitue une alternative bienfaisante et à la portée de tous dans notre vie pas toujours simple et sereine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.