Sourire à la vie et longévité, quel rapport ?

Vieillir en bonne santé tout en gardant sa bonne humeur , beau programme pas si compliqué que cela !

Les chercheurs cherchent et les études convergent

Nombreux sont les chercheurs qui planchent sur la question du bien vieillir en bonne santé. Leurs études convergent et nous expliquent que l’on peut gagner jusqu’à 10 ans de plus assez facilement. Que faut-il faire à notre niveau pour en profiter ? Il ne s’agit pas d’une formule magique ou d’un privilège accordé à quelques privilégiés. Chacun d’entre-nous devrait se sentir concerné tant la méthode est accessible à tout le monde.

Voyez plutôt, il suffit d’adopter une positive-attitude. Cela aurait le pouvoir d’agir autant sur notre mental que sur notre physique. Parmi tous les éléments concourant à une longévité exceptionnelle, il a été mis en évidence que le mental serait le facteur essentiel. Quelles explications rationnelles avancent-ils ?

Une bonne hygiène de vie réduit l’âge biologique

Prendre soin de sa santé commence en tout premier lieu par une alimentation équilibrée. Elle constitue l’un des piliers les plus importants d’une bonne hygiène de vie. Manger moins sucré, moins salé, moins de mauvaises graisses, moins de nourriture transformée ou ultra-transformée, moins de sel, moins de calories vides nous oblige à revisiter notre mode de consommation, voire nos habitudes de vie où nous ne prenons plus le temps de faire les choses importantes pour notre bien-être au profit de l’urgence et de l’immédiateté imposé par le travail ou la société.

L’appauvrissement nutritionnel de notre alimentation d’aujourd’hui, en comparaison avec ce que les sols produisaient avant l’industrialisation de l’agriculture, nous impose à présent de privilégier des aliments plus riches en fibres, en micronutriments et en vitamines comme les fruits et les légumes. Nous n’imaginons pas les résultats bénéfiques que ces bonnes et nouvelles habitudes nutritionnelles produiraient sur notre organisme en termes de santé et de forme. Les publicités et les médias ne nous aident pas à aller dans le bon sens en nous propageant des messages ambigus et trompeurs. Heureusement, il est toujours possible de trouver les bonnes informations ou de se faire conseiller par des professionnels pour trouver les solutions nutritives dont nous avons besoin et que nous recherchons. Nous y gagnerions moins de maladies chroniques, de cancer, de diabète ou de maladies cardiovasculaires dues à l’encrassement de notre corps par des substances qui n’ont rien à faire dans notre corps.  

L’activité physique régulière entraîne une dépense énergétique qui agit simultanément sur toutes les fonctions de notre organisme avec des effets bénéfiques sur le plan cardiovasculaire, métabolique, cognitif, ostéoarticulaire et psychique. Aucun médicament ne peut réaliser cela. Lorsque nous sommes en mouvement, nos gènes libèrent des hormones qui boostent notre système immunitaire et font baisser l’inflammation chronique dans notre organisme, ce qui contribue également à nous préserver de nombreuses maladies. L’activité physique présente un autre avantage en favorisant un sommeil réparateur indispensable à une  hygiène de vie de qualité. Une marche rapide de 40 minutes trois fois par semaine pendant une année induit une augmentation de la taille de l’hippocampe du cerveau qui joue un rôle clé dans le fonctionnement de la mémoire.

Notons enfin que bouger provoque la libération des hormones du bien-être comme la dopamine, la sérotonine ou les endorphines qui participent à notre équilibre psychique. Cela a pour effet de prévenir ou d’atténuer le stress, l’anxiété et les symptômes dépressifs  comme la tristesse ou le manque d’énergie. En faisant plus d’exercice et en adoptant de saines habitudes de vie, les personnes optimistes absorbent le stress plus facilement et deviennent plus résilientes. Cela semble concorder avec le résultat des études sur la compréhension des facteurs déterminants de la longévité.

Aborder l’avenir avec plus d’optimisme

Le cerveau gauche, siège des émotions positives a pour mission de gérer l’immunité cellulaire. Adopter une attitude positive comme ‘Se faire plaisir’ permettrait de renforcer ses défenses immunitaires d’après le Dr Thierry Janssen. Ecouter de la musique, se promener dans de beaux paysages, parler avec un ami, lire, réaliser soi-même une chose dont on sera fier, préparer un bon repas, sont autant de moyens de favoriser des pensées positives.

Il est vrai que les médias et leur fond de commerce d’informations catastrophiques ne font rien pour nous rassurer. Bien au contraire, cela génère un climat anxiogène qui ne donne pas envie de se projeter positivement dans l’avenir. Assurément, ces nouvelles inquiétantes noircissent le champ de nos possibilités d’évoluer, de nos envies de vouloir se faire plaisir ou de croire à un avenir radieux pour nous. Nous sommes naturellement portés à envisager le pire pour nous préparer à faire face à un évènement nouveau qui nous fait peur ou qui nous semble dangereux. Pour autant, à bien y regarder, cette stratégie négative, si naturelle et protectrice soit-elle, ne semble pas être la meilleure voie pour avancer sereinement dans notre vie. Et puis, prenons la peine de faire le bilan de ce que nous avons déjà réalisé dans notre vie, toutes ces actions et réussites qui témoignent de nos capacités à avancer malgré les obstacles apparents sur notre route. Il nous a bien fallu nous projeter et nous engager dans notre désir ou notre besoin pour franchir les difficultés et réaliser nos objectifs. Nous sommes toujours capables de ce type d’implication et nous devons continuer à nous battre pour nos valeurs et nos projets quelque soient les avis plus ou moins éclairés ou les circonstances rencontrés sur notre route. La vie n’est-elle pas un éternel recommencement avec parfois de belles surprises ?

Le positif et rien que le positif

Certains diront que la pensée positive comme mode de vie altère et nie la réalité. Si elle n’est seulement qu’un outil pour éviter de souffrir plutôt qu’un moteur pour passer à l’action avec confiance, c’est vraiment dommage ! Oui la vie contient son lot de problèmes, d’embuches et de désillusions et alors ! Ce qui importe, c’est notre manière d’aborder ces difficultés et d’y répondre avec calme et raison. La pensée positive ne transforme pas la réalité mais permet de l’aborder autrement que par la souffrance ou le déni.

Positiver, c’est traverser les défis de la vie avec le cœur rempli d’espoir et de confiance et de reconnaitre qu’il y a des jours vraiment difficiles, tout en ayant la certitude que des jours plus heureux suivront. Concrètement comment faire pour rester positif en toutes circonstances ? Être positif est en fait quelque chose qui s’apprend ! Tout comme un muscle, il faut s’entrainer à l’être, cela ne vient pas en un jour mais c’est possible de le devenir avec un peu de temps et d’envie. Pour oublier et perdre une mauvaise habitude, il suffit de la remplacer par une nouvelle bonne habitude. En premier lieu, il convient d’arrêter de nourrir notre esprit négatif, celui qui nous parle sans cesse à l’oreille. Certes, notre entourage, est négatif et tend inlassablement à nous contaminer aussi sûrement que le virus du covid. Puisque ‘ Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde’ disait Bouddha.

Alors, entrons dans le cercle vertueux de la positivité : plus nous apprendrons à être positif et plus nous verrons le positif et le resterons ensuite. Soyons sûr que notre cerveau ne peut nous restituer que le positif que nous y avons mis.

La pleine conscience du moment présent

Entraîner son attention à rester centré sur le moment présent en pleine conscience permet de vivre pleinement. Depuis 30 ans, la recherche scientifique s’intéresse aux programmes basés sur la Pleine Conscience. Sa pratique permet de contacter nos ressources internes, notre capacité de résilience au stress, notre clarté d’esprit, notre calme intérieur, notre liberté par rapport aux schémas réactifs habituels et notre bienveillance. Cette relation que nous entretenons à nous-mêmes, aux autres et au monde nous change et nous apaise en voyant et en comprenant plus clairement ce qui est à l’origine de notre stress et de nos insatisfactions. La science a ainsi mis en lumière de nombreux bienfaits sur la santé (réduction du stress et résilience au stress, meilleure régulation émotionnelle, concentration, neuroplasticité…) ainsi que sur de multiples pathologies liées au stress (douleurs chroniques, inflammation, psoriasis, hypertension…). 

Gagner quelques années de vie, mythe ou réalité ?

Tout le monde s’accorde pour estimer que ces quelques facteurs évoqués ci-dessus permettent d’allonger sa vie de quelques années. En revanche, le tabac, l’alcool, la drogue, le poids, l’obésité, la sédentarité, l’agitation et le stress du quotidien et autres nuisances comme la pollution et mauvais comportements quotidiens diminuent considérablement l’espérance de vie.  Manger équilibré, rester optimiste quoiqu’il arrive, bouger autant que possible et continuer de faire des projets tout au long de sa vie restent les meilleurs moyens de rester en forme plus longtemps et de vieillir en bonne santé. Ce qui n’exclue pas un écart festif de temps en temps, cela fait partie de la joie de vivre, de la convivialité et du relationnel qui donne du sens à notre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.