Riez, c’est bon pour la santé !

Que se passe-t-il quand nous rions ? Physiologiquement, socialement ? Le rire est la première forme de communication sociale que nous développons. C’est un langage à lui seul.  Regardons ensemble les bienfaits du rire sur ce qu’il peut nous apporter dans la vie et notre santé :

Rire pour le meilleur :

Le rire est un anti stress naturel

Rire sécrète des endorphines, les hormones du bonheur qui qui jouent sur notre sensation de bien-être. Ainsi, on estime qu’une minute de fou rire correspond à une quarantaine de minutes de relaxation ! L’idéal pour lutter contre le stress, la déprime et pour s’endormir plus facilement le soir. Au-delà de ses bienfaits sur notre moral, le rire provoque également une petite gymnastique abdominale qui favorise une bonne régulation du transit intestinal. Quant à la contraction des intestins et de l’estomac, elle facilite la digestion.

Rire est positif

Cela tient à distance les émotions négatives, la dépression et l’anxiété.

Rire renforce les liens

L’humour dope les relations amicales ou amoureuses.

Rire lutte contre la peur

Il est impossible de rire et d’avoir peur en même temps.

Rire est contagieux

Le rire crée une connexion positive qui donne envie de participer.

Rire stimule la sexualité

Il nous rend plus compétent en amour et sexuellement.

Rire est un booster de santé :

Rire rend plus fort

Il stimule le système immunitaire, aide le corps à combattre les microbes, accroit le taux d’anticorps.

Rire soulage la douleur

Il libère des substances hormonales qui diminuent la douleur, augmente le taux d’anticorps, c’est le rire thérapeutique.

Rire est bon pour le coeur

Il améliore la circulation sanguine, fortifie le coeur et améliore l’oxygénation du muscle cardiaque.

Le rire comme outil thérapeutique :

Dès l’Antiquité, les médecins recommandaient aux malades de rire une dizaine de minutes par jour pour accélérer la guérison. Puis en 1964, Norman Cousins, un journaliste américain atteint d’une maladie grave dégénérative, a été le premier à expérimenter sur lui-même la thérapie par le rire pour diminuer la douleur. Aujourd’hui, les clowns sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à rendre visite aux malades dans les hôpitaux.

Le déroulement d’une séance

Une séance se passe en groupe et peut combiner différents exercices. Au programme, mouvements de yoga, étirements, relaxation et… rire !

Le but est on ne peut plus simple : lâcher prise ! Pendant 30 à 60 minutes, avec l’aide d’un animateur, les patients effectuent des mouvements ou respirations les amenant à éclater de rire. Des  jeux sont mis en scène (souvent des jeux d’imitation) afin d’oublier le regard des autres et parvenir à rire de soi-même avec les autres, sans peur du ridicule. Le tout se passe dans la bonne humeur !

Tenté ? Alors, essayez, vous allez en pleurer… de rire !    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.