Le microbiote, vers une révolution thérapeutique

Le saviez-vous ?

Selon les dernières études scientifiques, le microbiote aussi appelé « flore intestinale » dans le passé possède un réel impact sur notre santé ! Le microbiote se fait discret et pourtant ! Il tient une part importante dans notre système digestif avec ses 2 kg (poids supérieur à celui du cerveau) de micro-organismes dont environ 100 000 milliards de bactéries, mais aussi des virus, des parasites et des champignons microscopiques au sein de notre intestin. Imaginez 400 m2 de surface “habitée” qui constitue un organe à part entière. La composition du microbiote est entre 200 et 400 espèces environ par personne dont 15 à 20 espèces en charge des fonctions essentielles. Un probiotique est une bonne bactérie qui peut avoir un rôle métabolique, protecteur, digestif…

Pas de panique, ce sont nos amis !

Ces nombreux microbes sont nos alliés, nos partenaires car sans eux, impossible d’assimiler les aliments que seules certaines bactéries savent digérer, les convertir en nutriments et en énergie et de synthétiser certaines vitamines indispensables à l’organisme. Notre microbiote intestinal constitue surtout une barrière contre les microbes pathogènes (les mauvais) et participe à la maturation de notre système immunitaire. Il assure donc des fonctions essentielles pour celui qui l’héberge.

Qu’est-ce que le système immunitaire d’un individu en bonne santé ?

Le microbiote diffère d’une personne à l’autre. Ce n’est pas tant l’impact du de la génétique que l’âge, le sexe, et surtout le mode de vie et notamment l’alimentation, avec une influence marquée selon la consommation de fruits et de légumes, ou encore le fait d’être fumeur qui semblent peser sur les différences entre les microbiotes de chacun.

D’où vient le microbiote ?

Il apparait avant l’âge de 3 ans, vers 6 mois, au moment du passage à la nourriture solide et se complexifie ensuite progressivement. A l’âge adulte, les conditions extérieures peuvent le faire varier comme la prise d’antibiotique, un régime alimentaire, une infection virale ou bactérienne… Il lui faut entre un à deux mois pour revenir à la normale. Cependant, une succession de déséquilibres passagers peuvent l’altérer dans la durée avec des conséquences néfastes sur la santé comme des maladies inflammatoires de l’intestin, l’obésité, le diabète de type 2, les allergies, des maladies auto-immunes ou la survenue d’un cancer colorectal.

Comment protéger notre microbiote et notre santé ?

Il faut comprendre que ce que nous mangeons c’est aussi ce que nous donnons à manger à nos bactéries intestinales. Par exemple, si nous mangeons trop ou trop gras, certaines bactéries vont par leur action non physiologique déséquilibrer le mucus intestinal ce qui peut créer une colite réactionnelle à long terme.

Le microbiote produit des antibiotiques et de nombreuses molécules qui interfèrent avec notre fonctionnement physiologique : certaines ont un impact sur les fonctions cérébrales et le comportement comme l’anxiété, les troubles de l’humeur, la dépression et même la schizophrénie, voire des maladies neurodégénératives. On parle aujourd’hui d’un “axe intestin- cerveau” où s’établirait un dialogue entre nos bactéries intestinales et notre cerveau, ces bactéries psycho-actives à l’origine d’effets anxiolytiques. D’autres impacts sur le système immunitaire et le système cardio-vasculaires sont soit positifs, soit négatifs. Ajoutons que le microbiote joue un rôle primordial dans l’éducation du système immunitaire.

Renfort thérapeutique des bactéries du microbiote

Certain traitement anticancéreux agissent plus efficacement avec le soutien actif de certaines bactéries de la flore intestinale, dites oncobiotiques, sur la stimulation du système immunitaire. A l’inverse, l’absence de ces bactéries dans l’intestin diminue l’efficacité de ces traitements contre le cancer.

Ces découvertes laissent entrevoir de nouvelles pistes thérapeutiques pour traiter l’obésité, la dépression, la sclérose en plaque par l’analyse du microbiote et son amélioration en le modifiant. Ces nouvelles stratégies thérapeutiques passent par des interventions nutritionnelles, l’administration de probiotiques pour renforcer les populations microbiennes bénéfiques qui boostent la bonne réponse aux traitements de chimiothérapie. Mieux encore, soigner un jour des maladies psychiatriques ou des allergies à l’aide d’un meilleur contrôle de l’identité du microbiote semble aujourd’hui du domaine du possible. La greffe du microbiote, par transplantation fécale, pour ragoutante qu’elle puisse paraitre, permet d’éradique dans 80 % des cas les bactéries responsables de diarrhées sévères pouvant entrainer la mort, idem pour de nombreuses maladies inflammatoires de l’intestin comme la rectocolite hémorragique.

Manger moins mais mieux

Nous constatons que certains aliments ne nous conviennent pas. On nous répète fréquemment que la consommation de fibres favorise certaines bactéries qui ont une action anti-inflammatoire. Or, les effets ne sont pas les mêmes pour tous. A chacun de trouver ses solutions nutritionnelles personnalisées en étant à l’écoute de son corps et en concertation avec des spécialistes de la nutrition et de la santé pour régler les dysfonctionnements digestifs existants. Il a été démontré l’action bénéfique des probiotiques sur le contrôle des humeurs, de la mémoire, des systèmes affectifs et des émotions (production de sérotonine par certaines bactéries intestinales). L’avenir prometteur de ce domptage du microbiote n’est pas simple et ne fait que commencer. A notre niveau, à la maison, nous pouvons manger sainement et équilibré en écoutant les messages de notre corps. C’est déjà une approche simple et efficace pour garder un microbiote fonctionnel en bonne santé et éviter toutes les conséquences de son déséquilibre sur notre organisme et notre psychisme.

#bacteries #microbiote #probiotiques #obesite #depression #fibres #emotions #alimentation #alimentationequilibree #solutionnutrionnelle

Cet article a été écrit par Thierry DUVAL

Vivre mieux, plus longtemps et en bonne santé ne doit pas être le fruit du hasard mais l’objet de toute notre attention face à la complexité du monde dans lequel nous vivons. Trouver un équilibre de vie relève du défi personnel et peut paraître difficile à réaliser. L’ambition de ce blog est d’informer sur des sujets d’actualité porteurs, de sensibiliser sur les dangers qui nous guettent à notre insu et de partager les solutions qui s’offrent à nous et que nous avons parfois du mal à visualiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.