Les 7 différences entre personnes positives et négatives

Avez-vous remarqué à quel point notre humeur, notre façon de percevoir le monde et les événements que nous vivons peuvent être influencés par les personnes que l’on rencontre ?

Avez-vous remarqué que si ces personnes sont négatives, comme elles nous aurons à notre tour tendance à ressentir des émotions négatives, à voir les choses plus en noir, et à critiquer les choses et les personnes, induisant ainsi une “contamination” négative ?

Et qu’à l’inverse si ces personnes sont résolument positives, nous aurons tendance à ressentir des émotions positives, à avoir plus d’espoir en l’avenir, et comme elles nous allons chercher à trouver le positif dans tous les événements et les personnes que nous rencontrons, induisant ainsi une forme de “contamination” positive ?

Quelles sont les différences entre les personnes positives et négatives ?

Leur perception : dans une même situation difficile, les personnes positives portent une attention volontaire sur ce qu’elles pourraient retirer de positif de cette situation ; à l’inverse les personnes négatives ont tendance à se plaindre et se comporter en victime. Il est à noter que la plupart du temps, les aspects positifs d’une situation difficile ne vous apparaissent pas dans l’immédiat, et il fait donc une forme de patience et d’espoir pour toujours y trouver des aspects positifs.

Leur rapport à l’échec : en situation d’échec, les personnes positives le voient comme une opportunité d’apprendre de nouvelles choses et de progresser, alors que les personnes négatives le fuient comme la peste et ont du mal à l’admettre.

Leur rapport aux responsabilités : dans ces mêmes situations d’échec, les personnes positives vont facilement accepter leur part de responsabilité, alors que les personnes négatives vont chercher à se dédouaner de leurs responsabilité, comme si elles craignaient les représailles d’un tiers.

Leur rapport aux autres : les personnes positives voient une forme d’excellence dans toute autre personne, et voient toujours dans l’échange avec l’autre un potentiel d’apprendre et de découvrir de nouvelles choses ; les personnes négatives voient plutôt les défauts et sont très sélectifs dans leurs échanges, pensant qu’une bonne partie des autres ne peut rien leur apporter.

Leur rapport au temps : les personnes positives savent lâcher prise quand ils n’ont pas la main sur ce qui leur arrive, et se concentrer sur le présent et sur eux-mêmes ; les personnes négatives vont avoir tendance à ruminer sur le passé comme s’ils pouvaient le refaire, et sans cesse craindre l’avenir comme s’ils pouvaient tout anticiper.

Leur rapport à ce qu’ils ont : les personnes positives ont beaucoup de gratitude et savent apprécier ce qu’ils ont ; les personnes négatives estiment que tout leur est dû, n’en ont jamais assez et sont constamment insatisfaits.

Leur rapport au positif : les personnes positives n’attendent pas qu’on leur apporte du positif, il le créent quand il n’y en a pas ; les personnes négatives créent et répandent autour d’eux le ressentiment, la rancœur et les regrets.

Quels sont les avantages à être positif ?
La recherche scientifique en psychologie positive a montré qu’être plus positif avait un impact sur de nombreux aspects :

Sur le développement de l’espoir et donc de la confiance en soi.

Sur le renforcement de la motivation et de la persévérance dans l’effort, ce qui a un impact à long terme sur la réussite, que ce soit scolaire, professionnelle ou affective.

Sur la construction de la résilience, cette capacité à contrôler ses réactions en situation difficile, à surmonter les difficultés et à en tirer du positif pour l’avenir.

Cela renforce les défenses immunitaires, et donc la santé et la longévité.

• Plus généralement on a constaté que les personnes plus positives se perçoivent comme plus heureuses que la moyenne, là où les personnes négatives se perçoivent plus malheureuses que la moyenne.
À ce sujet, ceux qui ont voyagé dans des pays où règne la pauvreté auront certainement été frappés de constater à quel point les habitants nous semblent heureux, parfois plus que dans nos pays développés et riches, où pourtant nous bénéficions en moyenne d’un confort matériel, d’une santé, et d’un environnement beaucoup plus favorables.

Cyril Barbé

Cet article a été écrit par Thierry DUVAL

Vivre mieux, plus longtemps et en bonne santé ne doit pas être le fruit du hasard mais l’objet de toute notre attention face à la complexité du monde dans lequel nous vivons. Trouver un équilibre de vie relève du défi personnel et peut paraître difficile à réaliser. L’ambition de ce blog est d’informer sur des sujets d’actualité porteurs, de sensibiliser sur les dangers qui nous guettent à notre insu et de partager les solutions qui s’offrent à nous et que nous avons parfois du mal à visualiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.